Haricots à Bud Spencer-cuisine d’aujourd’hui… notre lecteur de fond!

J’ai reçu cette recette d’un lecteur affectueux qui préfère rester anonyme. Je l’ai lu et je dois dire qu’il semblait si gentil avec moi que j’ai décidé de le poster comme il a été écrit, en tout et pour tout. Vous jugez:

Prémisse due: la recette suivante s’écarte de la méthode habituelle présente dans le blog, parce que vous ne trouverez pas des indications précises de la quantité ou le temps. Tout est un peu laissé à l’œil de la personne qui sera devant le poêle pour préparer ce somptueux repas. En outre, cela ne prétend pas être « la recette » parce que dans les films inégalés du couple Bud & Terence personne n’a à juste titre pris la peine de secouer une version officielle du plat. Ainsi, après une immersion complète entre la Trinité, le baril de Noël et d’autres cultes, ainsi que après des contrôles minutieux parmi les autres amateurs du secteur (parmi lesquels je, modestement, je suis) ici a décliné mon interprétation de la fantastique, fabuleux et, être clair, Bon haricots à Bud Spencer!


_ _ _ _ _ _ _ _ _ ingrédients pour 2 personnes _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
 

ail, oignon, céleri au goût
Pulpe de tomate au goût
Saucisse au goût
Piment au goût tout comme
Haricots Venerabilissimi au goût
Une pincée de sel

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
____ _____… ___ _____… __ _____…… _ _____…
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Commençons par hacher un petit oignon et une gousse d’ail. Evidemment déjà ces éléments seulement « au goût », parce que Bud et les autres pionniers de l’Occident n’ont pas suivi une recette, mais ont été à juste titre sur le palais. Faites-les frire dans une poêle avec un peu d’huile. Oui, mais quelle poêle? Malheureusement je suis privé de casseroles en cuivre ou en aluminium, absolument interdit les casseroles en céramique ou le wok, face à une belle padellona revêtue de téflon. La soi-disant Pierre est aussi très bien. On a tout mis sur un feu doux. Rappelons-nous que Bud a cuit ses haricots dans un feu de bois rugissant, à des températures inférieures à celles d’une cuisine moderne alimentée par le méthane. Donc, je ne sais pas si vous avez des planchers d’induction ou de verre en céramique, mais, bien sûr, si possible, je suggère le petit feu d’une cuisinière à gaz normale.

Le temps de mettre sur la casserole et commencer à couper en petits morceaux un peu de céleri à insérer dans la sauté. Rappelez-vous que le céleri ne perd pas de consistance, puis coupez la taille que vous trouverez réellement dans le plat final: le céleri ne «fond pas» et donne également la consistance à la bouchée. À ce stade, lorsque l’oignon est devenu doré, mettre une quantité généreuse de pulpe de tomate. Je comprends que, même dans cette circonstance, la question est subjective, personnellement, j’ai inclus le montant d’un ensemble « peut » de la pulpe.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous tournons tout avec… Oui, avec quoi? Voulez-vous utiliser une belle pelle silicone ultra aseptisé? Euh, non. Je ne sais pas comment mais je suis sûr que le résultat serait certainement pénalisé. Pour mélanger et amalgamer tous les ingrédients correctement, il sert une belle cuillère en bois, des rétros, éventuellement. Avec la longue poignée pour tourner le tout sans danger d’échaudage.
Eh bien bien, nous sommes déjà bons. Maintenant, une petite saucisse peut être insérée précédemment privé de son intestin et fait à des morceaux grossiers. Les parfums de notre préparation commencent à se sentir puissamment mais manquent encore l’ajout de nos haricots « Venerabilissimi ». Mais je suis sûr que vous n’avez pas besoin de vous en souvenir. À ce stade, au lieu de cela, nous introduisons un morceau de piment. Personnellement, j’ai mis celui dans l’image, tout, y compris les graines qui sont alors la partie la plus épicée. Mettez même une pincée de sel.
 
Et finalement nous devons accomplir le geste qui nous fait plonger dans le vieil Ouest et nous fait nous retrouver avec notre imagination parmi les canyons de l’Arizona, immédiatement après avoir échappé à une embuscade des Amérindiens dans les gorges étroites d’une rivière maintenant drainée : Nous ouvrons notre boîte de haricots fèves déjà bouillies, nous le drainons complètement et de verser le contenu résiduel dans notre Padellona. Bien sûr, nous pourrions acheter des haricots à mettre dans l’eau la nuit avant et puis les faire cuire à l’époque, mais, mon opinion personnelle, je suis raisonnablement sûr que ce n’était pas la méthode la plus utilisée à l’époque. Alors allez pour la fève bouillie peut. Nous continuons à tourner le tout avec notre fidèle cuillère en bois et à la fin nous aurons quelque chose de très similaire à notre plat fini. Évidemment, plus vous cuisinez, plus la «sauce» se rétrécira et le moins de chance que nous aurons à faire nos chaussures tourbillonnantes de pain. Donc, disons que dès que la texture atteint sera celui désiré, dès que les ingrédients sont tous bien mélangés et cuits, ici, nous pouvons éteindre le feu et profiter du fruit de notre travail culinaire.
 
 
_ _ _ _ conseils pour la mise-_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
 
Que dites-vous, nous cherchons un plat très agréable et particulier où mettre nos haricots? Ou nous les mettons dans un turen et puis permettre à nos convives de prendre une partie? Faites attention comment vous avez répondu à ces questions, parce que la seule façon de manger les haricots à Bud Spencer est directement à partir de la poêle! Avec une seule « cuillère », représentée par des morceaux de pain séparés à la main par une remouture d’un demi-kilo acheté à cette fin. et boire? Vin. Rouge évidemment. Nous avons consommé toute la casserole en deux et croyez-moi, à la fin nous manquions de la lame de l’herbe dans la bouche, le chapeau devant les yeux et les mains croisées derrière la tête pour se reposer dans l’ombre d’un cheval, de sentir une partie intégrante de l’ancien Ouest. Merci à Bud et Terence pour cette inspiration.
 
Bon appétit!!!!!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *